Trek du chemin de l’Inca

from $0.00

Le Chemin de l’Inca est l’un des plus célèbres trek en Amérique du Sud et figure pour beaucoup dans le top 5 des meilleures randonnées dans le monde. En seulement 43 km, il parvient à combiner de magnifiques paysages de montagne, des forêts luxuriantes au cœur des nuages, de la jungle subtropicale et, bien sûr, un mélange étonnant de pavés incas, de ruines et de tunnels.

Et cerise sur le gateau, sa destination n’est autre que la mythique citadelle de Machu Picchu, la mystérieuse « cité perdue des Incas » au Pérou.

  • Type de voyage Type de circuit
    Module - 3 à 6 jours
  • Niveau d'activités Soutenu
    5/8
  • Type de groupe Groupe moyen
    < 12 personnes
Tout sur le Trek du chemin de l’Inca.

D’un niveau relevé, ce trek n’est pas à la portée de tous. Le Chemin de l’Inca nécessite le passage de sommets (dont un à 4200 mètres) et la descente de pavés incas glissants et inégaux. Entraînez-vous au moins quelques semaines avant votre départ.

C’est le prix à payer pour profiter au mieux de ce chemin mythique qu’empruntait l’Inca pour se rendre à Machu Picchu depuis Cusco.

Une version de 2 jours de ce trek peut également être proposée (nous consulter pour en savoir plus).

Les inclus et non inclus en un coup d'oeil
Ce qui est inclus dans ce tour(prestations incluses)
  • Guide
  • Transport
  • Equipement collectif trek
  • Pension complète
  • Porteurs
Ce qui n'est pas inclus dans ce tour.(prestations non incluses)
  • Sac de couchage personnel
  • Petit-déjeuner du jour 1 et repas du soir du jour 3
  • Pourboire aux guides et cuisinier
  1. Piscacucho (Km 82) - Ayapata Jour 1

    Transfert de votre hôtel jusqu’au départ du trek à Piscacucho. La zone est également connue comme le km 82 de la voie ferrée Cusco – Quillabamba.

    Préparation et rapide petit-déjeuner avant de commencer la randonnée. Après quelques minutes de marche tranquille, traversée du pont suspendu de Cusichaca (construit avec des câbles en acier) au-dessus du fleuve Urubamba, puis courte marche au milieu d’un petit bois d’eucalyptus avant d’atteindre les vestiges archéologiques de Llactapata.

    Llactapata ou “village des hauteurs” est un complexe archéologique situé au pied d’une montagne sur la rive gauche du fleuve Cusichaca, affluent du fleuve Urubamba. Ce lieu comprend de nombreuses terrasses andines, qui servaient probablement à nourrir les habitants des autres villes et des  “tambos” (entrepôts) du Chemin de l’Inca. Ce secteur dispose de plus de 100 structures et d’un autel Inca appelé “Pulpituyoq”, son climat est généralement chaud et le paysage coloré par les magnifiques genêts de la zone. La marche se poursuit ensuite sur 3 km pour rejoindre la zone de campement de Tres Piedras, à Wayllabamba qui se situe proche de Patawasi, où il est possible d’observer des terrasses incas et des vestiges de constructions.

    Nuit en tente.

    Note :

    La première journée peut être nuageuse ou pluvieuse mais la randonnée est assez facile sur un chemin presque plat avant d’entamer une monté graduelle jusqu’au campement.

  2. Ayapata - Chaquicocha Jour 2

    Il s’agit de la journée la plus longue et la plus difficile du trek. Elle comprend une ascension longue (env. 9km) et assez raide jusqu’à l’abra de Warmihuañusca située à 4200 mètres d’altitude.

    L’environnement naturel évolue au fur est à mesure que l’on prend de l’altitude, la vallée tempérée laisse progressivement place à des pâturages dépourvus de végétation où l’on cultive l’ichu, une plante locale adaptée à ces conditions difficiles. Courte pause à  “Llullupampa” pour reprendre des forces avant d’arriver au col de Warmihuañusca

    Après avoir traversé l’abra et repris quelques forces, début de la descente jusqu’à la vallée du fleuve Pacaymayo où se trouve une petite chute d’eau et où se prendra le repas du midi.

    La journée se poursuit avec le passage d’un second col d’où l’on peut observerer les vestiges archéologiques de Runkuracay, à 3800 mètres d’altitude. Runkurakay doit son nom à sa forme semi-circulaire permettant de se  protéger des vents puissants de la zone.

    Descente jusqu’à la lagune de Yanacocha (lagune noire) et arrivée à Sayaqmarca ou  “village dominant”. Cette ruine Inca, dont l’unique accès est un escalier de pierre escarpé a flanc de montagne, offre une vue panoramique imprenable sur la Vallée d’Acobamba et la cime enneigée du Pumasillo.

    La marche se poursuit jusqu’au site de Conchamarka, un petit complexe archéologique récemment découvert avant d’arriver au campement de Chaquicocha où vous passerez la nuit.

    Nuit en tente.

    Note : 

    • Compte tenu de l’altitude élevée au niveau du col de Warmihuañusca (4200m), il est possible de ressentir les effets du soroche, le mal d’altitude durant cette journée.
    • Au niveau du col et compte tenu de l’altitude, les températures sont généralement assez basses et des rafales de vent peuvent souffler puissamment. 
    • Il est très important, spécialement pour cette journée, de garder son propre rythme car un rythme trop rapide peut rendre les fins de journées assez pénibles et les lendemains difficiles.
  3. Chaquicocha - Winayhuayna Jour 3

    Il s’agit de la journée la plus courte du trek qui commence par une montée et le passage du premier “tunnel” du sentier d’une longueur d’environ 20m et taillé dans la roche. Continuation de l’ascension jusqu’au troisième et dernier col du chemin menant à la citadelle de Phuyupatamarca. Signifiant  “village au dessus des nuages” en quechua, cette ruine est l’une des plus originales du Chemin de l’Inca. Située sur une gorge donnant sur l’Urubamba, elle est entourée de forêt et comporte de nombreuses terrasses andines et sources cérémonielles.

    Pendant les journées ensoleillées, vous apprécierez le paysage de la Vallée de l’Urubamba et des glaciers adjacents. La partie inférieure est composée de constructions circulaires suivant la forme géographique du terrain.

    Une fois passé les ruines de Phuyupatamarca, le chemin amorce une descente avant de s’ouvrir sur des corniches surplombant le rio Urubamba jusqu’au site de Wiñayhuayna.

    Wiñayhuayna ou  “jeune pour toujours” se situe à 2644 mètres d’altitude. Son nom est dû à ses orchidées typiques de couleur rouge, jaune et violette qui fleurissent toute l’année et abondent dans cette zone. Ce lieu a été construit sur le flanc escarpé de la montagne sur la rive gauche de l’Urubamba et constitue le dernier centre urbain avant Machu Picchu.

    Les ruines sont composées des 4 secteurs principaux : le secteur urbain (situé sur la partie inférieure) comprenant plus de 20 bâtiments, le secteur des Sources Rituelles, le secteur de Terrasses de culture et le secteur de la Tour (probablement d’un lieu religieux ou royal).

    Nuit en tente.

  4. Winayhuayna - Machu Picchu Jou 4

    Départ matinal depuis le campement pour atteindre Intipunku, la “porte du soleil”, poste de contrôle et point d’entrée au mythique sanctuaire de Machu Picchu.

    Construit vers 1450 par l’Empereur Pachacutec sur une falaise dominant de 400m la vallée, le Machu Picchu fut avant tout un sanctuaire religieux habitée par la noblesse inca. La ville est divisée en 2 secteurs principaux, l’un agricole et l’autre urbain, et, malgré sa position stratégique, la faiblesse des fortifications laisse penser que la cité avait un rôle militaire mineur. On y trouve plus de 200 bâtiments de pierre.

    La cité fut probablement abandonnée avant même l’arrivée des espagnols avant de tomber dans l’oubli jusqu’à sa redécouverte en 1911. Elle est aujourd’hui classée patrimoine mondial de l’humanité et a été nommée officiellement l’une des 7 nouvelles merveilles du monde. L’exploration en détail de la cité pourrait prendre des jours, la visite académique officielle vous prendra environ 3h00.

    Pour ceux qui le souhaitent, il sera possible de grimper jusqu’au sommet du Hayna Picchu, l’observatoire astronomique inca qui surplombe le site (entrée inclus). Selon le rythme, il faut compter environ 2h (aller/retour) pour atteindre le sommet et profiter d’une vue sans pareil sur le Machu Picchu.

    Fin de la visite, descente jusqu’à Aguas Calientes et retour en train jusqu’à Ollantaytambo.

    Transfert de la station de train de Ollantaytambo à votre hôtel à Cusco.

    Note :

    L’accès au Huayna Picchu est sous réserve de disponibilité, il vous sera confirmée au moment de la confirmation du groupe et après réception de l’acompte. En cas d’indisponibilité, il vous sera proposé une montée à la montagne du Machu Picchu, un autre sommet situé de l’autre côté du site et proposant également une vue imprenable sur la citadelle.

Le climat dans les Andes peut varier considérablement selon la saison et l’altitude. Le meilleur moment pour faire des randonnées  dans la région de Cusco sont les mois de juin à septembre, lors de la saison sèche.

La saison des pluies dans les Andes du Pérou s’étend de novembre à mars lorsque le climat est le plus chaud.

Il est recommandé de voyagé léger tout en prévoyant un mix de vêtements légers pour la marche et de vêtements plus chaud pour les nuits durant lesquelles la température peut baisser fortement.

Évaluation globale
0/5

LAISSER VOTRE COMMENTAIRE